I Introduction1 minutes de lecture

Point de vue psychanalytique

Dans ce cour, nous allons aborder la psychanalyste tel que Freud l’a inventé et tel que Lacan l’a réinventée.

La psychanalyse trouve ses racines dans le « cogito » de Descartes. « Je m’introduit comme sujet du doute dans le savoir, et celui-ci ne tient pas donc « doubito », donc je suis » si il y a du sujet, celui-ci est donc étudiable. À partir de là, Descartes divise la science en deux champs : celui de la physique (si A. Alors B.) et le champ de la subjectivité (âme, psychisme).

À l’invention de la clinique médicale, on a découvert des faits non explicables par la physique de la biologie (délire, violence, angoisse, culpabilité etc.) On en a conclu qu’il s’agissait non pas de maladies du corps, mais de maladie de l’âme. Ceci a conduit à l’intervention de « Iatros »: les ancêtres des psychiatres, médecins de l’âme.

Freud estime que le sujet continu à douter, même après le passage de la science. Ce doute se traduit par une parole, que Freud va écouter, et à qui il va donner une importance. Des années plus tard, Lacan profite du développement de la linguistique pour revisiter la théorie freudienne via la structure du langage, par l’analyse structurale.

One thought on “I Introduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *