Activité de travail et activité du travail en ergonomie : décrire le travail pour le transformer

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

L’activité de travail et l’activité du travail

Décrire une situation de travail

Décrire la situation de travail revient à répondre à une série de questions, dans une naiveté extrême, pour éviter les préjugés. Ces questions correspondent à

  • Pour quoi faire?
  • Qui le fait?
  • Avec qui?
  • Comment?
  • Quand?
  • Où?

On confronte ainsi trois types d’éléments : les objectifs, les moyens et les conditions d’exécution.

Les objectifs

Pour quoi faire? Le but du travail peut être la production de pièces, de gateaux. Il faut définir le type de produit, la qualité et quantité demandées et les délais de production. Le travail peut être la production de services tels que les soins, le dépannage ou encore être une activité de contrôle sur des services ou une production.

Moyens mis en oeuvre pour l’atteindre

Qui fait le travail?

On décrira les opérateurs selon leur âge, sexe, qualifications, formation, expérience profesionnelle, ancienneté dans la boite et ancieneté au poste, statut, etc.

Avec qui le travail est-il fait?

Cette question est l’occasion de se pencher sur les équipes, leur organisation et l’ambiance qui règne, mais aussi toutes les interactions intervenant au cours du travail. Dans la coopération, les opérateurs travaillent en même temps sur un même sujet. En collaboration les opérateurs travaillent avec des pairs en équipe. En polyvalence, les opérateurs travaillent inversement ou en rotation de postes. En co-activité, plusieurs corps de métiers partagent un même espace ou avec la hierarchie.

Avec quoi le travail est il effectué?

On observe ici le matériel, les matériaux, outils…

Les conditions d’exécution

Comment le travail est il effectué? Quelles technologies sont mises en place? Quelles stratégies, mode opératoires sont utilisés? Quelle est la place de l’autonomie de l’opérateur dans le travail. Quelle liberté de choix a-t-il?

Quand? Cette question concerne tant la durée de travail que la prise (début) du poste, les horaires de travail. Cela englobe aussi les rythmes de travail, les cadences, les pauses.

Où se déroule le travail? Dans quel cadre architectural, locaux, espaces? Qu’en est il de la circulation dans ces locaux, du stockage, des flux de matière, de personnes, quelles sont les ambiances physiques?

Réponses : les déterminants de l’activité de travail

Les réponses à ces questions peuvent être classées en deux types d’origines :

  • les caractéristiques des personnes qui exercent l’activité ( age, fomration etc ), aussi  dits facteurs internes relèvent des opérateurs. On parle de déterminants internes de la situation de travail
  • les caractéristiques de l’entreprise dans laquelle s’exerce l’activité, aussi dits facteurs externes. Ces facteurs sont liés à l’entreprise, ses exigences et contraintes imposées à l’opérateur, les dispositifs organisationnels, l’environnement de travail. Les tâches et objectifs à remplir ainsi que les conditions dans lesquels elles doivent être réalisées sont des déterminants externes de la situation de travail.

Ces deux types déterminent l’activité de travail.

Les effets de l’activité de travail

Décrire une situation de travail, c’est aussi relever les indicateurs sur les effets des déterminants précédents. On s’intéresse aux effets selon la même grille de lecture opérateur/entreprise.

  • Les effets sur les opérateurs regroupent les taux d’accidents, d’absentéisme, modification des compétences, relations sociales, satisfaction, donfort etc.
  • Les effets sur l’entreprise sont la production, taux de rebuts, fréquence des pannes et incidents, qualité des produits, rendement, délais de livraison etc.

Définition de l’activité de travail

Définitions

L’activité est l’exercise de la possibilité d’agir sur son environnement et de réagir aux stimulations qu’il reçoit de celui ci (Montmollin, 1997). C’est donc utiliser la possibilité qu’on a d’intéragir avec son environnement.

L’activité de travail est la réponse mise en oeuvre par l’opérateur pour réaliser son travail, c’est à dire un ensemble de tâches, dans une situation singulière. C’est ce qui est réellement fait par l’opérateur, ses buts effectivement poursuivis et les modes opératoires utilisés dans la pratique. On distingue le travail prescrit, tel qu’il est décrit sur le papier et le travail réel, tel qu’observé sur le terrain. L’activité traduit au quotidien la dynamique, c’est à dire la régulation de toute situation de travail (Noulin, 2002).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *