Ergonomie : pourquoi? A quoi ça sert? L’ergonomie s’intéresse aux conditions de travail pour les améliorer

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le rôle de l’ergonome

L’IEA (international ergonomics association) définit le rôle des ergonomes dans la transformation du travail.

  • Les ergonomes rendent compatibles les différentes composantes du travail avec les besoins, compétences et limites des personnes. Ils étudient et évaluent pour cela les taches, le travail, les produits, les environnements et les systèmes.
  • Le but de l’ergonomie est de transformer des situations existantes et d’en créer de nouvelles. Le plus souvent, l’ergonome adapte des situations pré-existantes. De plus en plus de projets associent un ergonome à la conception dès le départ.

Deux objectifs complémentaires

L’ergonomie recherche constamment l’équilibre entre deux objectifs:

  • Un objectif de performance des organisations : qualité, fiabilité, efficasité, productivité.
  • Un objectif de confort, sécurité et de santé physique et mentale des personnes (opérateurs). Il s’étend à l’intérêt et au plaisir du travail ou de l’utilisation de produits.

Catégorisation des conditions de travail

Les conditions de travail influent la situation de travail et la personne qui l’effectue. Elles ont des répercutions sur le confort, la santé des travailleurs. Elles agissent sur l’efficacité du travail, la performance et la sécurité. Etudier et modifier ces conditions apporte un résultat plus satisfaisant:

  1. Meilleures conditions d’ambiance physique, acoustique, thermique, toxique, vibrations…
  2. Meilleures conditions spatiales traitent des accès, déplacements, disponibilité, encombrement.
  3. Conditions matérielles plus adaptées au besoin : la disponibilité et qualité des outils, l’accessibilité, le respect des normes.
  4. Conditions organisationnelles plus efficaces et satisfaisantes pour tous : les instructions, objectifs et fonctions de chacun. Meilleure circulation de l’information et gestion des hommes au travail en général – horaires, pauses, vacances, etc.
  5. Meilleure prise en compte des conditions individuelles : caractéristiques des individus – compétences, formations, expérience – âge, genre, santé, charges familiales etc.

Chaque condition intervient à différents niveaux. Au niveau macro, les horaires de travail se traduisent au niveau micro par l’accès ou non aux locaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *