Ergonomie – L’ergonomie parmi les disciplines universitaires

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Introduction au module d’ergonomie

Place de l’option dans le cursus de première année de Licence

L’ergonomie est une discipline récente née durant la seconde moitité du 20eme siècle. L’ergonomie nait en angleterre, au cours de la seconde guerre mondiale, à des fins avant tout militaires. Elle émerge à la convergeance de plusieurs disciplines : à son origine se trouvent un physiologue, un psychologue et un ingénieur.

Du développement militaire, le sujet de l’ergonomie est passé à l’étude de l’homme en situation de travail. La psychologie et la physiologie sont les principales disciplines sur lesquelles se sont construites l’ergonomie.

Disciplines et multi-disciplinarité de l’ergonomie

L’ergonomie puise dans le socle de connaissances en psychologie expérimentale pour créer de nouvelles connaissances. La psychologie fournit en effet les connaissances de base sur l’homme pour lui permettre d’aborder son activité dans un contexte spécifique: l’activité professionnelle. Les différentes sous-disciplines de la psychologie ne suffisent cependant pas à l’étudier: l’ergonomie crée de nouvelles connaissances et intègre également des ressources issues d’autres disciplines telles que la sociologie, de la linguistique, et tend à une plus grande multidisciplinarité avec le temps.

Enseignement de l’ergonomie en France

En france, en 2009, l’ergonomie n’est enseignée en L1 que dans l’université Paris 8 et depuis un an à Toulouse. L’ergonomie entre en général dans l’éducation à partir de bac +2, 3 ou 4 ( bac +1 dans le cas de l’IUT…

L’ergonome typique a généralement une formation de base dans un autre domaine (psychologie, sociologie, linguistique, informatique, ingénierie…), et s’est par la suite intéressé à l’ergonomie (médecins du travail, ingénieur, etc ). La formation en ergonomie prend souvent place apres l’insertion professionnelle.

Conclusion et structure de l’enseignement

L’enseignement sera divisé selon les spécialisations de l’ergonomie : physique, organisationnelle et cognitive, mais il est important de se rappeller que les éléments en soi sont indissociables, qu’il existe des interactions et que ces domaines de spécialisations sont confondus sur le terrain, seulement découpés dans un souci pédagogique ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *