L’école

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Thème : L’Ecole

texte : R. Boudon l’inégalité des chances. la mobilité sociale dans les sociétés industrielles, Paris, A. Colin, coll. Pluriel, 1984 ( 1ère édition, 1973 )

R. Boudon 1934, étudie à l’école normale sup, agrégé de philosophie, il devient maitre de conférence à bordeaux en 64, puis enseigne à la sorbonne en 67 ; il est encore professeur de nos jours.
De 1969 à 1972, il fut directeur deu centre d’études sociologiques, puis du groupe étude de la méthodologie de l’analyse sociale. Il est connu à l’étranger, et a été maitre de conférence a moral & politic academy, moral academy, british academy, l’intitut des sciences etc.
Il s’interesse dans un premire temps aux questions méthodologiques puis se penche sur la sciologie critique.

Il soutient la thèse de l’individualisme méthodologique ( max weber ), sur l’hypothèse que l’action socialeaun effet d’agrégation des stratégies individuelles. Il s’oppose au Holisme mthodologique ( =le tout social l’emporte sur les volontés individuelles ). Boudon explique donc l’inégalité des chances par des stratégies d’acteur rationnels, en opposition à bourdieu.
Le texte étudié a été écrit en juillet 73, et constitue la préace d’un livre « l’inégalité des chances » paru en 84. Il y apréhende le phénomène socialcomme découlant d’une logique individuelle. Cette théorie est devenue un classique de la sociologie.

Mots clefs

idée reçue, démocratisation du système d’enseignement, mobilité sociale, égalisation des chances devant la vie.

Thème : les idées reçues sur l’éducation ( et non l’inégalité scolaire en elle même ).
Thèse : les idées reçues du bon sns sont réfutables.

Analyse interne du texte

paragraphe 1 : introduction, définition de la fonction des sciences sociologiques : débusquer les idées reçues, dont il cite deux exemples
paragraphe 2 : l’argument de l’extrapolation du marché de l’empli
paragraphe 3 : principale idée reçue : la démocratisation du système d’enseignement doit entrainer de façon nécéssaire une mobilité sociale. Explication des raisons poussant les gens à adopter ce point de vue, et réfutation
paragraphe 4 : réfutation de l’idée du bon sens
paragraphe 5 : constat
paragraphe 6 : exemples pour appuyer son raisonnement
paragraphe 7 : révision des théories des années 60s
paragraphe 8 : exemples
paragraphe 9 : pose sa théorie et explique sa méthode
paragraphe 10 : conclusion et liaison avec le livre

L’inégalité scolaire pour lui, n’est pas la cause des inégalités sociales. On retrouve deux courrants emblématiques de la sociologie de l’éducation Boudon propose une analyse empirique baée sur un modèle économique. Le vécu des acteurs est pris en cosidération par une approche individuelle, en fonction des choix des personnes, etc.
Dans les années 80 se pose la question de la massification du systèm scolaire

La mobilité sociale : fait d’acceder à une catégorie sociale différente de celle des parents, changement de place dans la société.

Texte 2 : les héritiers ( 1964 )

Bourdieu ( 1930 – 2002 )

« les actes de la recherche en sciences de la sociologie », crée en 95. ( revue? )
Bourdieu a une formation de philosophe, obtient une chaire de sociologie au collège de france. Il fait de la sociologie du « dévoilement », c’est à dire qu’il montre quec e qui semble naturel est en fait une construction sociale. Il existe un certain nombre de déterministes, qu’il qualifie à travers un vocabulaire spécifique. ( pour préserver l’aspect scientifique de la sociologie ) tels que l’habitus ( ensemble de valeurs et de pratiques incorporées par les individus et influant sur leurs actions et choix futurs), le capital ( économique, culturel ou social, dont la somme est un capital symbolique ), le champ ( domaine de la vie sociale, tel que l’école, la famille, l’artistique, le scolaire etc.)

Cet extrait est tiré des héritiers, livre destiné aux étudiants. Les étudiants sont massivement issus des classes supérieures, grâce à la culture langagière. L’échec scolaire est dû à un héritage culturel dont on a bénéficié, de fait, l’école crée un ordre social inégalitaire.
Dans les années 70, il écrit la reproduction ( question de mobilité sociale )

bibliographie

le sens pratique
la reproduction
les héritiers
la domination du male

analyse interne

paragraphe 1 : deux idéologies guident les classes sociales populaires et upérieures : l’idée différente des cause de l’échec ou de la réussite scolaire qui peut être charismatiue ( pour les classes populaire, la réussite dépend du statut, de la personne, genre de fatalisme ) ou du don ( pour les classes aisées, certains ont un don, d’autres pas )
paragraphe 2 : le concept d’handicap est utilisé comme une excuse pour rejetter toutes les exigences qu’on pourrait avoir vis à vis du système scolaire ( ou des personnes )produire une pluralité des cultures n’est pas non plus une solution envisageable. Le système scolaire est remis en cause.
Paragraphe 3 : la culture savante sera tjr part de l’école, mais elle doit par conséquent y être enseignée, ce qui nécéssite un changement d’attitude des enseignants, pour aller ver une pédagogie rationnelle, dépendant du degré de conaissance. Idée d’adapter l’eneignement aux élèves uquel le profeseur se trouve confronté.
Paragraphe 4 : série de choses, d’implicites sur la façon de juger, sur les tâches et actions possibles pour rendre l’enseignement plus rationnel et donc conduire à plus d’égalité.
Paragraphe 5 : demande d’un enseignement démocratique, seule une volonté politique ne peut abolir les inégalités, si la pédagogie n’évolue pas dans ce sens, pour donner les moyens aux élèves d’acquérir laculture sur laquele est baé le système scolaire.

Ce discour est considéré comme holliste, par opposition à l’individualisme méthodologique..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *