Perception indirecte : Biderman

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

34 Théorie des Géons de Biderman

Le Géon est un ion Géométrique, sorte d’alphabet composé de 36 unités qui permettent de reconstituer toutes les formes. La reconnaissance se fait par décomposition en éléments de base, traitant aussi des caractéristiques telles que la couleur, la taille, et les combinaisons.

Cette théorie isole des étapes du traitement de l’information : segmentation du camp visuel, reconnaissance des Géons d’après des propriétés invariables (courbes, parallèles, co-terminaisons, symétrie, co-linéarité etc), puis appariement des Géons à des patrons. La reconnaissance des objets dans des conditions non optimales est possible : si on identifie le Géon, on peut identifier l’objet dégradé.

Arguments expérimentaux :

* Si l’on perturbe une étape de décomposition en sous objets, cela doit affecter négativement la perception. Retirer des morceaux d’images (présentées rapidement) en proportion identique d’un contour de dessin a une influence différente sur la perception selon l’endroit et la façon dont les morceaux sont retirés. S’il s’agit de segments entiers (Géon complet) ou de parties de segments (ou parties de Géons) la reconnaissance n’est pas aussi bonne. Il est plus facile de reconnaître un objet, si les Géons qui le composent sont reconnaissables. Retirer une partie des gons est pire que de retirer des segments entiers. Voir l’article de Biderman « recognition by components : a theory of human image understanding », paru dan “psychological review” 94-2 ; 115-147 et disponible sur aurélie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *