communication : Modèles de Jakobson

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

22 Modèle de Jakobson


La fonction émotive se rapporte à celui qui parle (je). La fonction conative (de conare : destiner à) se réfère à celui qui reçoit le message, l’effet recherché chez lui, centré sur le « tu ». La fonction phatique concerne le contact établi ou la recherche de contact. La fonction référentielle, prenant en compte les référents, les situations, le contexte a une utilité sociale et humaine dans le sens où elle décrit le contexte et ce dont on parle. Il est centré sur le « il ». La fonction poétique est représentée par la ponctuation, les silences, les effets de rythme, la forme du propos qui donne un supplément de sens par rapport à la forme que prend le message. Enfin, la fonction métalinguistique est associée au code du langage, où le code constitue l’objet du message.

Le sujet qui parle va hiérarchiser ses différentes fonctions et donner le sens de ce qui est idt de cette façon. La limite de ce système est qu’elle ne comprend aucune rétroaction de la part du récepteur qui est laissé dans l’ombre et a un coté passif, ne participe pas tant à la communication que ne la subit. Le côté interactif de la communication est ainsi laissé de côté. La notion de récepteur est critiquable si on prend en compte son rôle actif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *