Communication : Spécificités de la psychologie sociale

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

I Caractériser les dynamiques, enjeux du changement, par les processus de communication et d’influence

1 En quoi la psychologie sociale a des spécificités pour appréhender les problèmes de communication ?

Rappels

La communication est un domaine d’études et d’intervention central en tant qu’objet de la psychologie sociale. La psychologie sociale étudie les relations interindividuelles et intergroupes (considérant souvent de petits groupes) Moscovisci la définit comme :

L’étude psychologique des l’idéologie et de la communication. Il est difficile d’en rester là, car ces aspects de l’homme sont aussi abordés en psychologie du développement, par les sociologues, par l’observation ou la méthode expérimentale. Le regard porté sur l’objet d’étude se présente sous façon de schéma ternaire entre le sujet ego, l’objet et l’alter. Cette vision interroge sur le rôle de l’autre de l’intermédiaire ou de « soi même dans d’autres situations ». La relation entre le sujet et l’objet est toujours médiatisée. Curt Lewin affirme que le comportement d’un individu est fonction de la situation telle qu’il se l’est appropriée, telle que signifiée par la personne (en d’autre termes, en fonction du sens qu’il attribue à cette situation). La relation à autrui est supposée centrale quand on veut expliquer, comprendre les conduites d’un individu. Cette place centrale justifie l’intérêt pour des processus complexes chez les psychologues sociaux.

Pendant l’intervention (pratique) psycho sociale, (cf Ardoino) la démarche est plus ou moins systématique, effectuée à titre onéreux par un ou plusieurs professionnels, praticiens, à la demande d’un client (en général collectif, groupe organisation, institution) pour contribuer à libérer ou susciter des forces jusque là inexistantes, parfois bloquées, en vue d’un changement, en fonction d’une demande sociale particulière. Il est souvent question de problèmes de communication entre les individus, groupes ou organisations.

Les sujets qui sont concernés par ces interventions peuvent relever aussi bien de la communication de masse (1), l’encadrement de groupes, la résistance au changement (peur de s’écarter des normes du groupe). La communication peut devenir un mur, peut séparer le mieux, alors qu’il est l’outil idéal pour allier, car elle peut être source de malentendus, incompréhensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *