Démarche de l’intervention ergonomique durant le stage de L3

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Démarche
1 analyse de la demande et reformulation du problème

La demande découle normalement d’un dysfoctionnement, et conduit soit la direction, les syndicats ou des comités comme le CHSCT à faire appel à un ergonome.
Le stage ne nécéssite pas de répondre à une demande formelle, mais peut plutôt répondre à une demande informelle, ou se baser sur une prbématique émanant des élèves en l’absence de demande particulière, en fonction d’un sujet qui intéresse.

La demande doit aboutir à un topo argumentant un positionnement. On doit rapporter les façons dont les informations ont été récoltées, dont la demande a été définie et son interprétation. Pour ce faire, il faudra évoquer les entretiens que l’on a pu avoir et d’où la demande a émergé.

La demande doit alors être reformulée par rapport à un contexte général (littérature, phénomène général comme le papy boom, les TMS, le suicide au travail par exemple) et par rapport à un contexte local (en quoi le problème abordé concerne l’entreprise en question). La demande reformulée ainsi doit être étayée à partir de la littérature, selon les cas.

2 Etude générale du système-situation de travail
Le fonctionnement de l’entreprise sous toutes ses dimensions (économiques, sociales, démographiques, son cadre légal, ce qu’elle fait, l’environnement, les techniques utilisées etc.) doit être décrit en fonction des intérêts par rapport au problème abordé, de façon large. Il faut éviter de reprendre la plaquette commerciale de l’entreprise, même si elle peut servir comme une base, il ne faut pas s’en contenter.

3 Analyse des processus techniques et tâches
Il faut ensuite étudier la situation plus particulière qui nous intéresse. Il peut s’agir d’un service dans une enteprise, d’un poste de travail particulier, qu’il faudra décrire et analyser. Cela passe ar la description et l’analyse des dispositifs techniques à disposition, des tâches (prescrites), des opérateurs (caractèristiques internes), à travers une phase exploratoire employant l’observation ouverte et relevant les faits saillants par rapport à la problématique. Il faut a ce point voir la documentation de l’entreprise, les fiches de fonction, assister à des entretiens ouverts ou semi dirigés pour rescencer les attentes en terme de tâche, et de l’individu.

Il s’agit ici de répondre aux questions qui fait quoi? avec qui? avec quoi? où? quand? et comment?

4 établir un prédiagnostic
Celui ci est une hypothèse sur un lieu, proposant une réponse à la problématique, et donc à la demande. Celle ci émane des observations faites précédemment. Elle peut être globale (par exemple: l’âge a une influence sur l’activité) ou précise et ayant un sens/direction (par exemple: plus l’âge augmente, moins l’activité est productive)

5 L’analyse de l’activité
Il s’agit d’observations systématiques, de recueil de données visant à argumenter et prouver le prédignostic. Cette observation se base sur une grille très précise préparée à l’avance avec des indicateurs précis, des comportements quantitifiables. Ceci se fera aux alentours de la séance 6 ou 7). Il faut multiplier les méthodes en alliant entretiens semi directifs, analyse des traces, observation armée etc. éventuellement simulation si la situation le permet. Ces donnnées seront analysées dans un second temps, synthétisées, traitées (mais pas forcémment par des stats inférencielles dans le cadre du stage).

6/7 Poser un diagnostic, proposer des repères de solutions
L’analyse argumentée reprenant le prédiagnostic doit permettre de proposer des pistes de transformation de l’activité/de la tâche de façon répondant à la demande. Il faut dans cette phase aussi faire un retour sur le terrain, de façon à vérifier les interprétations.

On finit a ce moment de rédiger le dossier. Ce serait bien que celui ci soit au format APA, mais ce n’est pas obligatoire dans le cadre de ce stage. Le dossier doit faire 20 pages maxi (10 feuilles recto verso) en dehors des annexes et pages de garde.

Conseils pratiques en vrac

Lors du démarchage des entreprises, de la recherche de stage, il faut penser à:
se présenter comme ergonome en formation, et non comme psychologue, car cette discipline, souvent confondue à la psychanalyse a des connotations qui peuvent être péjoratives (bien sur il ne s’agit pas de mentir, juste de se présenter avec tact :p)

Il faudra aussi faire preuve de tact lorsque l’on se présente tant au patron qu’aux employés, étant donné que l’on a besoin de l’accord et intérêts de l’un pour pouvoir progresser et, mais aussi de la participation et coopérativité des autres pour pouvoir faire son travail correctement. On a tout intérêt à ne pas passer pour l’espion du patron en cas de climat difficile.

Dans certains cas, pour ne pas dire la plupart, il faudra expliquer ce qu’est l’ergonomie, et en quoi consiste l’intervention ergonomique. Il faudra aussi expliquer que le stage s’arrêtera à la proposition de solutions et ne comprendra pas l’accompagnement comprise dans l’intervention ergonomique à proprement parler dans la mise en place des solutions proposées.

Les moyens de l’intervention ergonomique doivent être négociés lors de la renconte avec l’entreprise, les entretiens et observations pouvant déranger, ou couter du temps pris sur le temps de travail.

Il faut aussi clarifier le fait que l’intervention ergonomique est un processus et en ce sens, il se met en place au cours de l’analyse, et n’est pas éfini dans les détails à l’avance. Il faut donc laisser des ouvertures pour renégocier les méthodes d’intervention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *