Présentation des travaux dirigés et rappels

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le td de psychologie clinique est évalué à partir d’une étude de cas : présentation d’un document court qu’il faudra analyser comme ce sera le cas durant les cours. Le texte sera court.
Le cas est un sujet qui présente une problématique, une souffrance, une demande. Cette demande sera traitée en fonction d’un background théorique, et en particulier selon a définition que la praticien a du symptôme.

Dans le cas de l’approche de type analytique, la psychologie du sujet considère le symptôme comme conséquence du fonctionnement normal de l’humain. Il est un message qui veut e dire et s’extériorise par la voie du symptôme. Le sens de celui-ci est déductible à partir de l’histoire du sujet, et ce dernier en détient les clés, accessibles par la parole.

Pour le modèle médical, au contraire, le symptôme est le résultat d’un dysfonctionnement, il faut donc le supprimer. Il vient rompre un équilibre psychique et ou physique sur lequel on se centre.

Chacun de ces modèles peut avoir une approche différente de la pratique, et employer la méthode clinique armée, c’est-à-dire recourant à des outils tels que les tests, entretiens, observation etc. ou la méthode clinique à mains nues, qui se focalise sur la parole. On peut donc avoir le référentiel psychanalytique, mais se servir du modèle médical pour ce qui concerne la démarche.

La psychopathologie peut se situer entre les deux. C’est une science étudiant les pathologies mentales, lorsqu’elle est considérée comme une partie de la psychiatrie. Pour les psychologues, la psychopathologie s’intéresse à la fois au fonctionnement normal et pathologique. La notion de normal réfère ici au fait qu’un comportement par exemple soit adapté à l’environnement. Le psychologue pose aussi le problème de la souffrance : celle-ci est elle pathologique ou pas ? Est il pathologique de souffrir lorsque l’on vient de connaître un échec important ou une perte. La clinique fait partie de la psychopathologie, elle étudie les situations pathologiques et normales, mais aussi la souffrance.

Pour bien saisir la différence entre pathologique et normal, on considèrera que la pathologique est un comportement qui handicape le sujet dans la vie de tous les jours à cause du symptôme. Une personne en souffrance suite à un échec professionnel a besoin d’un traitement, mais n’est pas en situation pathologique.

Lorsque l’on analyse la parole, c’est en fait le discours que l’on décortique, à travers les mots employés, les figures de style, la construction des phrases, etc. Cette démarche est dite méthodo-tactique.
Dans la démarche médicale, l’analyse est effectuée d’abord sur des observations qui conduisent ainsi à une interprétation des symptômes en signes, permettant de poser un diagnostic, et penser une prise en charge et un pronostic. Cette démarche est appelée hypothético-déductive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *