Vers une notion de stress collectif

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

On a tendance à croire que le stress est un problème individuel, lié a la personnalité et étouffe l’opérateur de façon indépendante. Par exemple, si une personne par pour cause de dépression, on aura tendance à dire quel était fragile, en plein divorce etc. En conséquence les réponses qui lui sont faites sont souvent des dispositifs individuels, du type de formation concernant l’hygiène de vie, pratique de sports, de relaxation etc. or il existe des facteurs de stress identifiables dans la situation de travail. Par exemple, le contact avec le public, le manque de moyens, le travail dans l’urgence augmente le risque de stress. Malgré cette identification de facteurs directement l’autre pas, si l’entreprise tente de répondre, elle reste dans des mesures individuelles. Elle organisera par exemple une journée de sensibilisation ou de maîtrise de son stress, par exemple dans la pratique du soit l’élastique.

Pourtant l’intérêt de l’identification du stress et de pouvoir déplacer le point de vue de l’analyse de l’individu ou groupe concerné par ces facteurs. Ceci permet de déplacer le stress intraindividuelle un. Group mal. Il en émerge la notion de stress collectif en Belgique.

Définition : « le stress est un État perçu comme négatif par un groupe de travailleurs, qui s’accompagne de plantes ou de dysfonctionnement au niveau physique, psychique et/ou social, qui est la conséquence du fait que les travailleurs ne sont en mesure de répondre aux exigences et attentes qui leur sont imposées par la situation de travail. » Cette définition s’inspira de la définition de l’OMS, où le terme personne a été remplacée par groupe.

Moyens d’action :
l’analyste détaché d’identification des exigences du travail, autrement dit les déterminants vont sur le stress sont une spécificité de l’ergonomie. L’analyse de l’activité de travail est prise en compte, en plus de la tâche. On peut repérer ainsi des contradictions dans les buts et les tâches comme un facteur de stress. Ceci n’est pas forcément toujours visible dans les tâches uniquement, et ne peut être mis en évidence qu’à travers l’analyse de l’activité. À partir de là, l’action de l’ergonome et la transformation de la situation de travail. L’action portera sur les tâches, les activités, l’organisation etc..

Le stress est un enjeu important dans la situation actuelle, car il est omniprésent et on constate une dégradation de la situation concernant ce facteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *