La sociologie comme science

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La sociologie comme science

La sociologie ne tombe pas du ciel en 1897

I de la métaphyique à l’avènement historique de la démarche expérimentale

1/ les mythes fondateur

Les religions monothéistes ont longtemps répondu aux questions, d’ou venons nous? et ou allons nous? Donnant ainsi un sens à notre présence sur terre. Elles constituent aussi un guide pour l’action. Son explication est ue Dieu ( ou les dieux ) nous a créé, a voulu qu’on soit là. Dieu a fait les femmes imparfaites, impures, donc elles doivent etre séparées des hommes. Les livres constituant la bae des religions contiennent des guides de bonne conduite pour une bonneutilisation du monde. Cet ensemble de propositions est toujours d’actualité.

2/ réponse métaphysique.

Elle explique aussi les phéniomènes inexpliqués, par la méthode aristotélicienne, tradition de recherche des causes. Il en resort des explications basées sur des déductions générales. Cette subsumation arrive à des réponses du genre « les melons sont striés pour qu’il soit mangé en famille. Des sous catégories générales sont transformées en faits personnels.

De nos jours, le journalisme se sert de ces méthodes pour expliquer les faits divers dont l’enquête n’et pas encore close. Par exemple, un accident a eu lieu le lundi matin, car le conducteur était ivre et/ou à moitié endormi ( du fait que la vieille était dimanche, et qu’il a par conséquent fait la fête ce jour là).
Autre exemple, une personne se fait agresser, et les mêmes agresseurs brulent la voiture d’un de ses voisins le même soir : ce voisin a secouru la vieille dame et a subi par conséquent une vengeance.

3/ l’esprit des lumières

Cette méthode consiste à classer, répertorier, inventorier systématiquement. Elle est la référence des spécialistes du reigne naturel, observant les similitudes. Les encyclopédistes ont employé cette méthode ( diderot, d’alembert ). elle romp avec le mode de représentation divin du monde, signant l’émergeance de la démarche scientifique et de la rationnalité.

Rationnel : fondé sur la raison, 1. connaissance rationnelle : conforme à la raison ( au sens commun, dit le dico, ce qui serait un contresens en sociologie ) 2. un choix rationnel : bien conçu et pratique, 3. comportement rationnel : fondé sur un calcul ou un modèle économique

On assiste à un procès de rationalisation des actions humaines. Cela touche nos conduites, à traver des calculs, prévisions. La production de biens est maitrisée.
La prédominance du rationnel dans la société ne réduit pas l’irrationnalité des comportements cela dit. Max Weber montre que l’irrationnel continue de structurer nos représentations du monde ( cartomancie, graphologie, astrologie etc )

André Begin et Mickael pollak ont étudié le champ de la sexualité, qui a aussi été rationalisé au XXème siècle. Il est considéré comme un espace de liberté idéal, de sentiments, n’ayant pas de prix etc. La société va créer de nouvelles pathologies, en inventant la profession de sexologue. Les sondages sur les pratiques sexuelles apparaissent, inventant une façon de comptabiliser le plaisir, quantitativement, avec la notion d’orgasme. Jusqu’aux années 20, on parlait de sexe en terme de qualité, mais l’on est passé à une contabilisation en nombre d’orgasmes, ce qui donne au thème un côté froid, laissant de côté quantité d’autres dimensions.
Cette contamination par un besoin de rationalisation serait pourtant considéré autrement si on tenait les mêmes positions pour quantifier l’amour d’une personne pour sa voiture ( en fonction des kilomètres parcourus, ou du nombre de pleins, etc. ). Il suffit de penser à un représentant, u un chauffeur de bus, prenant la route toute la semaine et le comparer à un collectionneur de vieilles voitures…
On a affaire là à une aliénation, que freud désigne par ailleurs (plus globalement) comme une cause de dépression. On se compare aux autres, on se place dans le sondage, et on se rend compte qu’on a un problème ( qui n’aurait en d’autres circonstance pas posé problème justement).

La science crée son propre mythe

Au 19ème, la science permettait de découvrir les règles cachées de tout, avec la conviction que grâce à elle, les lendemains seraient meilleurs, et mieux maitrisés. Le discours scientifique ne s’applique pas à lui même ce qu’il applique aux autres croyances, mettant en pratique un moyen supposé de trouver « l’ultime secret »
Aux années 50, le monde déchante, suite à deux tragédies : l’utilisation de la cience au service de l’extermination du peuple juif, et la bombe nucléaire frappant hiroshima ( et nagazaki ) La scepticité sur le fait que la science peut améliorer l’humain augmenta alors ; Ces questions sont toujours d’actualité, avec les débats sur le clonage humain, ou les ogms…

La sociologie aussi est aveuglée quant à ses limites jusqu’aux années 60.
La croyance voulait que la sociologie, associée à la politique serait capable de créer une société parfaite. Il s’est avéré que les motivatons divergeantes de la politique et de la sociologie les rendent plutôt incompatibles.

Livre : max Weber, le savant et le politique.

La politique a en effet des responsabilités à prendre, une éthique à respecter, ce qui imposerait à la socioloie une censure, car en elle même, elle se contente d’objectiver les choses et de créer des théories sans se soucier des conséquences.

(la sociologie russe peut être prise en exemple : dans un état totalitaire, elle n’existe tout simplement pas)

La rationalisation permet une limitatin de l’aléatoire, mais elle n’a pas réduit l’irrationnel, toujours présent à traver la recrudescence de la peutr millénariste, le retour des fondamentalistes religieux etc.

L’émergence historique de la sociologie

a-

Elle émerge en même temps que la notion de science. A la renaisasnce se produit un décriptage du réel. La rationalité, pratique du détachement de l’objet, du détachement affectif, a pour ambition de parvenir à une meilleure pratique du monde.
Les sciences humaines sont basées sur deux principes cléfs : le principe de rationalisation d’une part ( Avec la révolution industrielle on assiste à un changement des échanges économiques, et à une différenciation des individus avec l’émergence de la bourgeoisie. ), et le principe d’individuation ( recouvre la notion de l’homme privé, détaché de son environnement, de son groupe social, un « homme culturel et seul face à dieu » ) d’autre part. L’intérêt est mi au centre de la réflexion, rendant la fin et les moyens en adéquation. L’individu doit s’attacher à promouvoir sa situation personnelle plus que celle de sa communauté, il n’est plus relié à la communauté que par des relations d’intérêt. A partir des lumièrs, l’idée que l’individu exite en tant que tel nait et marque le début de l’effet d’individuation ( ou autonomisation ).On peut prendre l’exemple des femmes, tel que décrit par Emile zola dans l’assommoir. Les usines embauchent en milieu urbain, originant un exode rural massif; la liberté (droit) de travailler crée une offre répondant à la demande des patrons. La compétition entre salariés potentiels cause une revue des salaires à la baisse, d’où un niveau de pauvreté plus imortant.

Les individus deviennent plus libres, l’encadrement moral traditionnel est plus difficile, l’église par exemple, perd de son influence. En 1840, une enquête montre que les liens sociaux s’affaiblissent au sein de la communauté ouvrière.

b- déstabilisation politique au 19ème siècle.

Rouseau : le contract social

« L’homme est bon par nature, la société le corrompt, il faut modifier la société pour remédier à ce problème. »

« les moeurs se sont adoucies par l’affaiblissement des préjugés qui en avaient maintenus la férocité : par l’influence de ces esprits de commerce et d’industrie, ennemie des violences et des troubles qui font fuir la richesse ; par l’horeur qu’inspirat le tableau encore récent des barbaries de l’époqe précédente, par une propagation plus générale des idées philosophiques d’égalité, d’humanité ; enfin, ar l’effet lent, mais sur, du progrès général des lumières. »

condorcet JMA de caritas, esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain

La bourgeoisie veut comprendre et contrôler la société.

c-

La population se rassemble en des lieux nouveaux ( centres de productions au plus près des matières premières), les ouvriers se concentrent dans des fabriques où le rapport au travail est différent du principe compagnonique. La division du travail entre concepton et execution diffère de l’artisanat autonome en atelier, où l’artisant produit un produit entier. La déqualification du geste artisanal provoque une nécéssité de s’adapter à l’interdépendance.
L’exode rural massif et l’affaiblissement des liens sociaux, des modes de travail traditionnel, le développement extrême de la pauvreté du prolétariat créent chez les associations philantropiques des soucis de paix sociale, ces dernires voulant éviter une nouvelles révolution, après les trois sanglantes années passées récemment : 1848, 1851, 1871

Les socialiste utopistes sont attentifs au phénomène et présentent la nécésité d’une réglementation politique, pour laquelle ils entament les processus d’enquêtes sociales.

Livres :
Louis rené villermé, médecin, statisticien ( 1782 – 1863 ) étudie l’esprit dans lequel émerge la société.
– 1840 : tableau physique et moral des ouvriers dans les fabriques de coton, de laine et de soie. – – Réformateur de la société amendable ( 1840 )
– F. Engels ( 1820 – 1895 ) manifeste du parti communite ( 40 )
– situation des classes laborieues anglaises en 45
– Adolphe Quételet physique sociale (1835)
– F. Lepley ( 1806 – 1882 )

La révolution industrielle a des effets sur la population ayant des conséquences, on arrive au probleme dit de la question sociale. Tous trouvent intérêt à promouvoir un science sosiologique. Ni le mouvementt de l’enquête sociale, ni l’engagement politique ( engels ) n’arrive à instaurer une donnée pratique / objective car elle est baée sur une opinion.
La revendication de fonder une société en mettant à distance les idéologies est entamée par Auguste compte, dans son cours de philosophie positive.

« Maintenant que l’esprit humain a fondé la physique céleste, la physique terrestre, soit mécanique, soit chimique; la physique organique, soit végétale, soit animale, il lui reste à terminer le système des sciences d’observation en fondant la physique sociale. Tel est aujourd’hui, sous plusieurs rapports capitaux, le plus grand et le plus pressant besoin de notre intelligence : tel est, j’ose le dire, le premier but de ce cours, son but spécial. »

d-

Saint simon veut réécrire l’encyclopédie de diderot et d’alembert. Il abandonne l’idée, et se consacre à la religion saint simonière. Il critique l’ancien régime, l’église, et le libéralisme économique, ( il aime bien se faire des amis et sait comment s’y prendre ) promovant un système piloté par les savant, les artistes et les artisans.

Livres :
– l’organisateur 1819-20
– système industriel 1820-22
– le nouveau christianisme 1825

Son oeuvre inspire les socialistes utopistestout autant que les entrepreneurs capitalistes, dans l’idée que l’analyse scientifique de la réalité permet de promouvoir un système remettant de l’ordre dans la situation courante. Le politique vient parasiter l’organisation des activités économiques ( libéraux : A Smith )

A. Compte propose un modèle de société alternative, basée sur la loi fondamentale de trois états : la loi évolutionniste considérant que les civilisation passent par 3 états théoriques :
– l’état théologique ou négatif
– l’état méthaphysique ou abstrait
– l’état scientifique ou positif
Pour eux, ils faut faire sortir les grandes notions sociales d’un état politique flottant contradictoire, afin de délivrer la société de cette fatale tendance ( peur d’une destruction de la société )

L’analyse conduit à la préconisation de réconcilier les progrès de deux ordres et de dépasser le clivage entre révolutionnaires et conservateur. La volonté de dépasser la politique et ses contradictions pour construire la société sur des bases objectives est fragilisée à la suite de la seconde guerre mondiale. ( science au service de la destruction de l’humanité – camps de concentration + bombe atomique )

Les enquêtes effectuées ont des déficiences conceptuelles et ont moralisatrices. ( non scientifiques )

e- une autre approche

tocqueville et marx : théorie réformatrice libérale contre le communisme

1805 – 1859 de la démocratie aux usa

Aristocrate, de famille juive, en 32 tocqueville part pour les états unis pour observer le fonctionnement de la démocratie, dans le but de revenir avec des observations, liant modernit et démocratie.
La société moderne tend vers un modèle particulier, avec des principes de bases ( liberté individuelles, représentation politique et égalité des gens ) visant à rendre les citoyens égaux entre eux. Cependant les sociétés ne sont pas réellement égalitaires, elles sont porteuses d’une logique de moyenisation ds positins sociales ( j’existe dès lors que mon comportement correspond à mon groupe social ). Les inégalités sont des principes devant être réformés, alors qu’on assite à une montée de l’individualisme.

Cf : la sociologie compréhensive telle que la développe max weber.

( Consubstanciel )

La démocratie conduit à un repli sur soi, un désintéressement des formes traditionelles de solidarité. La question du désintéressement aux choes publiques ; de l’abstentionisme s’est posée alors.

Exemple caricatural : les exclus ne votent pas, se disant quel que soit le candidat élu, la politique ne changera rien à leur situation ; le cadre internationnal quant à lui, se dit qu’il peut toujours aller ailleurs si ça ne lui convient pas, et se moque des programmes car il n’a en rien besoin d’aide de la part d’un état quel qu’il soit.

Les usa ont déployé des stratégies particulières pour intéresser les gens aux choses de l’état, dan un souci de contrer cette évolution. Si les citoyents ne s’intéressent pas à ce qui ne les concerne pa directement, il suffit de les faire voter sur des sujets qui les préoccupent, ainsi, on va associer aux élections des questions locales, dépositaires de l’autorité publique. Ainsi à un vote inintéressant on couplera la question du mariange homosexuel et celle de l’augmentation des salaires minimums, amenant ainsi des personnes de chaque camp à venir voter au passage pour un candidat.

Tocqueville pratique une démarche comportementaliste

Karl marx contrubie à une critique de l’économie politique ( 1859 ) et rédige le manifeste du parti comuniste ( 1848 )
principe explicatif non politique mais économique, surdéterminant les autres dimensions de l’action humaine.

Les sociétés sont constituées d’ hommes entrant en rapports sociaux déterminants, indépendants de leur volonté. Les forces de production déterminant les modes de productions ( capitalistes, avec la relation particulière entre employeur et salarié ; mais qui pourrait être asiatique, antique, féoldale etc. )
Stade de forces et rapports de production entrent en contradiction, conduisant à une rationalisation du processus de production ( qui corespond à la division du travail, avec des ouvriers interchangeables ) ( le marché féodal au contraire ligotait l’ouvrier à son travail et ne connaisait pas de marché libre ; le système des corporations disparaît, condamné car incompatible avec l’économie capitaliste )

théorie de plus value, prophétisme

L’association de la rationalisation et du machinisme cause une augmentation de la production. L’appauvrissement est le résultat non de l’imprévoyance ni de la paresse des ouvriers, mais d’une organisation de marché capitaliste, autorisant la concurrence entre ouvriers générant un effet de pression à la baisse sur les rémunérations.

Conclusion :

Tocqueville fait l’opposition entre ancien régime et démocratie, usa et europe, théorie et empirique, même dans l’anodin, le vulgaire, le trivial.
Marx a une approche dialectique des transitions historiques, structurée par les contradictions générées par les modes de production, l’engagement et le désir d’amélioration reste une composante dondatrice de leur analyse. Elle ne vise pas à fonder épistémologiquement une nouvelle méthode ou discipline ( qui n’arrive qu’avec durkheim )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *