Psychologie foetale

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Psychologie foetale : de l’embryon au nouveau né

1/ repères du développement prénatal

De la conceptionà 8 semaines, on parle d’embryon, puis de foetus jusqu’à la naissance. La transition d’une appellation à l’autre se fait au moment où la morphologie a acquis des charactirésitiques humaines clairement reconnaissable.

La grossesse se poursuit alors de 38 à 42 emaines d’aménorrhée. Si la naissance est prématurée, on ne parle plus de foetus mais de Reduction foetale. La viabilité du foetus est établie à 22 semaines d’aménorrhée (norme OMS), la limite légale d’avortement est fixée à 12 semaines après conception soit 14 semaines d’aménorhhée.

Les structures de soutient à l’embryon sont l’amnios ( poche qui contient le liquide amniotique) et le placenta, complètement formé après 4 semaines de gestation, et qui sert à tous les éhcanges nutritifs entre la mère et l’enfant et à l’évacuation des déchets de l’enfant à travers le sang de la mère. En d’autres termes il set de foie, poumons, et reins au feotus.

Développement in utero :

embryon

21 à 28 jours : le tube neuronal, yeux et pulsation cardique sont en place

5 à 8 semaines, 3cm, 1gramme : les bourgeons des bras et jambes sont visibles, la pluspart des organes achevés

foetus

8 à 12 semaines, le sexe, système excréteur et respiratoire sont en place

13 à 16 semaines, 20cm, 450gramme les cheveux, peau et squelette osseux sont en place

28 à 28semaines : les poumons et le système vaculaire e mettent en place

30 semaines, 37 cm, 1kg, les chances de survie en cas de naissance prématurée augmentent

38 à 40 semaines, 50 cm, 3.2kg, c’est la naissance.

La perception foetale, développement des organes et de la sensibilité

1/ cunatée (7 à 20 semaines): le développement se fait de façon céphalo-caudale, commençant autour de la bouche pour descendre ensuite le long du corps. Le foetus subit en permanence la pression de l’uterus, des mouvements de la mère et de ses propres mouvements. Ceci présente un intérêt dans l’accompagnement à la grossesse, permettant au père d’entrer en contact avec le bébé grâce à l’aptonomie.) On ne sait si ces contacts sont douureux ou agréables pour le bébé.

2/ vestibulaire (sens de l’équilibre, 7 à 14 semaines): en lien avec la spécialisation du cerveau droit pour le répérage spacial?

3/ goût (3ème moi) on met en évidence la présence du goût par la fréquence de la déglutition lorsque le bébé est dans le liquide amniotique, si on y injecte un goût sucré, elle se fait plus fréquente que la normale, dans le cas d’une substance amère, la fréquence diminue.

4/ odorat (24 à 28ème semaine de grossesse), on l’a vérifié chez les enfants prématurés nés à 6 mois. La consommation maternelle de produits anisés dans les dix jours précédant la naissance rend à l’enfant cette odeur agréable, alors que ceux dont la mère n’en a pas consommés montrent du dégout.

5/ audition (6 mois) l’enfant est entouré de bruits, intestinaux de la mère, ses pulsations cardiaques, sa voix, la musique qu’elle écoute. L’audition dépend de la fréquence et l’intensité, ainsi que du ton, seuls les sons plus graves passent tous les obstacles. La voix rythmique et mélodique semble bien préservée en particulier celle de la mère qui est transmise par vibration sonore de l’air ambiant autant que par vibration des os. L’enfant est capable de discerner les sons selon leur intensité.

Par le paradigme d’habituation et réaction à la nouveauté, on a mesuré l’intérêt envers un son par la fréquence, l’intensité de la succion non nutritive. L’ahbituation repose sur la capacité d’attention et de mémoire à court terme, autrement dit, la réalisation d’un apprentissage. On a montré ainsi que le bébé arrive à discerner la voix de sa mère de la vois d’autres femmes On suppose donc que le bébé a des capacités d’apprentissage néo natales : les expositions à la voix maternelle in utero pourraient faciliter l’acquisition du langage et les comportements d’attachement.

Cela pose la question de la cognition et des capacités d’apprentissage du foetus par habituation: on présente au foetus un stimulus répétée, on note une perte d’intéret progressive, (succion moins frénétique que si le stimulus est neuf) on présente alors un second stimulus différend du premier et on peut constater si l’enfant le trouve différent ou non selon qu’on est motivé ou que cela ne l’intéresse pas. Ceci permet de rendre compte des capacités d’apprentissage du bébé.

6/ vision

A partir de sa 20eme semaine le bébé est capable de mouvoir ses paupières, la vision est fonctionnelle chez les prématurés. On pense que la vision se développe à partir de la 25eme semaine mais son développement s’étale sur une longue période avant d’atteindre l’effectivité d’une vision adulte.

7/ le fœtus a-t-il une mémoire ?

On note chez le bébé une préférence pour la langue maternelle, le discour de sa mère, les chansons familières.

Faire commentaire sur la vidéo vue en td sur les expérimentations avec la musique

23 la motricité à la naissance.

A partir de la 7eme semaine, des mouvements du fœtus sont observables à l’échographie. Au quatrième mois, la mère peut percevoir ces mouvements.Les mouvements du fœtus suivent une constante : au premier trimestre, ils sont constant, durant le second trimestre, le nombre de mouvements diminue, mais acquierent une certaine précision et coordination, au cours du 3eme trmestre, ils s’organisent de façon cyclique (vers minuit). On a epéré 15 types de mouvements entre la 7 et 23eme semaine (les manques peuvent etre indicateurs de pathologie)

Livre atlan : l’uterus artificiel

2 comments

  1. Anonymous Reply

    il y a une erreur, on parle d’embryon jusqu’à 8 semaines de grossesse et non 8 mois… sinon merci pour ces cours, cela m’aide beaucoup ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *