Recueil d’informations

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

À propos du recueil des informations sur les individus et les systèmes de relations, autant celles-ci sont nécessaires à aux professionnels, autant le sont confidentiel. Elles n’ont pas à être redonnées de façon repérable, en particulier dans les petites structures où l’information circule rapidement.

On peut s’intéresser aussi à des indicateurs de performance. Qu’est-ce qui fait qu’on arrive ou qu’on arrive pas à les maintenir ou les dépasser ? se produit-il des incidents, des accidents ? Comment et où apparaissent-ils ? On peut recharger ses informations auprès des médecins du travail, où des représentants du personnel. On peut aussi avoir recours à des entretiens, les questionnaires, des analyses statistiques à ce niveau.

Au repère en sortie de types d’effets. Les effets sur l’homme qui peuvent être psychologique, cognitifs, physiques, ou qui peuvent être des apprentissages, des constructions de collectifs. Au repère le type de difficultés, satisfaction, gratifications qui peuvent être reçues, les médicamentations, la valorisation du poste source de tension, qui peut être à l’origine d’un conflit un niveau que interpersonnel ou interservices sont aussi apprendre en compte. Enfin, on peut mesurer les effets du travail, tels que l’absentéisme ou le présent théisme (burnout) ou encore le turnover. Ces informations peuvent être récoltées auprès des représentants du personnel, dans les services du personnel concernés, auprès de la médecine du travail.

L’activité des individus est déployée afin d’accomplir une tâche, une mission qui lui a été assignée. Ils constituent un ensemble de comportements observables, mis en avant par le collectif où l’individu. À partir de ceux-ci, on peut insérer les mécanismes physiologiques, mécanique ou psychologique mise en jeu. Par exemple, travail d’un éclusier est plus complexe que d’ouvrir ou fermer les écluses, car il y a tout en processus de décision qui entre en compte, et en plus des bateaux, une partie de son travail concerne les relations avec les touristes, visiteurs des écluses.

À partir de là, on construit une hypothèse sur les processus cognitifs, physique, psychologique la mise en oeuvre lors de la réalisation du travail, c’est-à-dire repérer comment les individus se dévouaient des objectifs et les contradictions dans différents objectifs assignés. Ainsi, une personne chargée de couper les branches d’un arbre a pour consigne de s’attacher à la nacelle pour ce faire. Cependant, il ne pourra pas s’attacher sinon il ne pourra pas atteindre les branches à scier.

Ces deux étapes servent à positionner le travail et garantir l’indépendance du psychologue. Il sera aussi du devoir du psychologue de juger des informations qu’il pourra ou non transmettre, et de quelles modalités il pourra employer à cette fin. Un exemple certaines questions pourront être traitées qu’à l’oral en fonction des risques et des situations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *