Le groupe mobilise les compétences du psychologue social

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

En quoi les problèmes du groupe mobilisent elles les compétences du psychologue social?

Des situations qui interpellent peuvent être la problématique du leadership dans les organisations ou celle de la formation à l’animation des groupes (deux fonctions très différentes). Il peut aussi s’agir d comprendre le processus de prise de décision collective: s’agit il de s’entendre (converger vers une opinion commune, une position médiane) par exemple, ou décider des positions extrêmes, innovantes, radicales. La résistance au changement est aussi un sujet intéressant.

C’est aussi analyser les conditions de communication au sein d’une équipe de travail, qui passe par l’analyse des postes, dans une ergonomie des communications. L’intégration d’une nouvelle recue dans une nouvelle organisation, implique qu’elle intègre des normes etc. ce peut être un sujet d’étude. De même, l’intégration professionnelle des séniors peut poser des problématiques telles que comment faciliter leur intégration, les communications intergénérationnelles, (avec l’exemple du tutorat). La problématique interculturelle liée à l’insertion dans les groupes (mobilité des cadres) constitue un autre aspect du problème. L’analyse des rapports entre groupe de travail et groupe d’origine est alors essentielle. Cette problématique est d’ailleurs au goût du jour, dans les multinationales, les entreprises internationales. On a connu récemment par exemple, un problème de communication entre allemands et français chez airbus qui illustre bien ce concept. La problématique peut enfin aussi se trouver dans les dispositifs de formation à distance: quels sont les effets de ces nouvelles technologies, nouvelles formes d’interaction sur le groupe. En effet, celui ci a toujours été considéré comme un groupe en présentiel, cela nous amène donc à redéfinir la notion même du groupe. Un sujet d’étude possible est alors la socialisation des étudiants.

Les questions théoriques et pratiques sont indissociables.

On pourrait remonter jusqu’à l’antiquité grecque ou les origines du christianisme pour voir les premier modèles de fonctionnement du groupe imaginés par les gens, que ce soit le groupe restreint (les apôtres, les 12 dieux de l’olympe) ou le groupe important (jason et les argonautes, les 72 premiers disciples de Jésus). Les questions posées alors portaient sur la façon dont les individus pouvaient appartenir à un groupe, tout en restant libres et rationels, tout en étant groupés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *